thumimage

Reprendre les rênes de notre Démocratie et de notre avenir !

Depuis neuf semaines, des dizaines de milliers de citoyen.ne.s ordinaires se mobilisent pour faire comprendre à nos gouvernant.e.s que les décisions qu’ils-elles prennent, dans la droite ligne de celles qui sont prises depuis plus de 30 ans, dégradent leurs conditions de vie et les jettent dans une misère et une incertitude toujours plus grandes.

Depuis le mois de septembre, chaque mois, des milliers de citoyen.ne.s marchent pour le climat pour qu’enfin nos gouvernant.e.s prennent les décisions nécessaires à la sauvegarde urgente de la planète et à la préservation de la paix.

Quoique distincts, ces deux mouvements sont aussi très proches. Ils sont, chacun selon son angle, le refus exprimé d’un système mondial qui assèche les ressources de la planète d’un côté et les moyens de vivre des gens ordinaires de l’autre.

Ils ont aussi en commun la méfiance face aux élu.e.s et aux organisations politiques (tous deux se définissent comme apolitiques), ils ne souhaitent pas se déclarer officiellement, n’ont pas de porte-parole, et gardent leurs distance avec les médias et les organisations intermédiaires habituelles (associations, syndicats, etc.).

Notre Démocratie est en grande difficulté, voire en danger, et pourtant… quelle alternative avons-nous ?

Revoir les règles du jeu politique

Il y a deux ans, nous avons créé la Relève Citoyenne parce que nous sentions que les choses devaient bouger et parce que nous sommes convaincu.e.s que les Citoyen.ne.s sont la clef de voûte du renouveau démocratique.

Oui, nous sommes convaincu.e.s que rien de pérenne ne sortira ni de la violence ni d’un affrontement direct entre les citoyen.ne.s et ceux-celles qui prennent les décisions en leur nom. Au mieux baisseront-il.elle.s pavillon sur une ou deux décisions symboliques pour calmer les esprits mais il.elle.s poursuivront leur trajectoire et surtout continueront à nous envoyer tou.te.s dans le mur.

Les règles de notre Démocratie sont au mieux obsolètes, au pire toxiques. En la matière nous sommes convaincu.e.s de trois choses :

  • il est urgent de limiter le nombre de mandats politiques à deux mandats consécutifs et la carrière d’un.e élu.e à une dizaine d’années en tout dans une vie. C’est la condition nécessaire à une respiration de la Démocratie et l’obstacle à son détournement par une minorité d’initié.e.s.
  • il faut revoir les modalités du financement de la vie politique et permettre à tout groupe de citoyen.ne.s de faire de la politique sans qu’il leur en coûte. Aujourd’hui financer une campagne est inaccessible à la très grande majorité de notre population. Bien souvent, faire de la politique au sens généreux du terme coûte de l’argent. Faire de la politique, s’intéresser à la vie de son quartier de sa ville de sa région doit être encouragé et reconnu comme un service rendu à la collectivité.
  • les élu.e.s doivent être redevables et comptables de leurs promesses de campagne, dans chaque conseil et assemblée d’élu.e.s, une instance citoyenne indépendante doit pouvoir évaluer leur travail et convoquer les électeur.rice.s pour une révocation en cas de décision manifestement incohérente avec les engagements pris.

Reprendre la main, c’est maintenant !

A quelques mois des municipales qui auront lieu au printemps 2020, alors qu’un vent de populisme souffle sur toute l’Europe, nous pensons que tou.te.s celles et ceux qui aspirent à un autre système ont bien plus intérêt à prendre la main sur leur avenir qu’à refuser de faire de la politique. Car refuser de “se salir” c’est avant tout laisser aux autres le loisir de faire ce qu’ils ont toujours fait.

Nous pensons que les citoyen.ne.s ont de l’énergie, du bon sens et des idées à mettre en œuvre. Des idées nouvelles, celles que l’on n’enseigne pas sur les bancs de l’ENA ou des business schools.

Nous pensons que les circonstances économiques, sociales et environnementales nous obligent à chercher et essayer autre chose.

Nous pensons donc que c’est maintenant que les groupes de citoyen.ne.s qui ne veulent plus laisser leur destin entre les mains tortueuses des “professionel.le.s” de la politique qui se présentent aux élections depuis des décennies (et se contentent toujours des mêmes recettes), doivent se constituer et préparer sérieusement leur campagne.

La Relève Citoyenne a été créée pour ça. Pour vous aider à comprendre comment ça marche, pour vous aider à réunir les quelques milliers d’euros dont vous aurez besoin, pour vous aider à rédiger vos tracts, votre profession de foi et vous assurer que vos bulletins de vote seront bien présents dans les bureaux de vote.

Alors, si vous avez l’énergie et l’envie, nous pouvons, avec vous, faire le reste !


photo Randy Colas /Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *