thumimage

Comment se positionner par rapport au Grand Débat ?

Par Patrick de Verdière, trésorier de la Relève Citoyenne

La crise des gilets jaunes qui agite la France depuis 3 mois maintenant a mis en lumière de nombreux dysfonctionnements de notre société qui ne devraient pas surprendre les personnes engagées qui se retrouvent dans les valeurs de la Relève Citoyenne. Travailleurs pauvres, chômage massif, injustices sociales et fiscales, économie bloquée faute de pouvoir d’achat et transition écologique en panne, voilà le constat bien sombre qui est de plus en plus partagé par nombre de nos concitoyens.Et les orientations politiques de notre gouvernement semblent non seulement totalement déconnectées de cette réalité de terrain, mais paraissent devoir accentuer ces difficultés.

Et maintenant on nous propose de débattre pour faire émerger des solutions dont nous ne savons pas si elles seront reprises.Comment se positionner par rapport à ça ?

Le cadre pré-formaté et très politiquement orienté des contributions « libres » que chacun peut déposer sur le site granddebat.fr est très déstabilisant. Pour ceux qui, comme moi, pensent que l’enjeu est moins de réduire l’impôt et nos dépenses publiques coûte que coûte que de rendre notre fiscalité plus simple et plus juste, et notre système d’administration et de protection sociale plus simple et surtout plus adapté au contexte du 21ème siècle, le cadre pré-formaté par le gouvernement n’est pas satisfaisant.

Dans ce cas, utilisons plutôt l’outil des réunions publiques. N’importe quel citoyen qui le souhaite peut prendre l’initiative, dans le cadre de ce grand débat, d’organiser une réunion publique en bénéficiant de l’aide logistique de sa commune (mise à disposition gratuite de salle notamment). Et donner aux citoyens l’occasion de s’exprimer sur des sujets aussi important que nos institutions et notre vie démocratique, notre fiscalité et notre administration, ou la transition écologique c’est exactement l’esprit de la Relève Citoyenne.

Donc emparons nous de cette modalité et dynamisons nos communes en organisant d’ici mi mars de nombreuses réunions publiques où la parole sera plus libre et ouverte. Je ne sais pas quelle suite sera donnée à toutes ces contributions par le gouvernement actuel, et je ne me fais pas trop d’illusions. Mais cela ne sera pas perdu dans le cadre des échéances électorales futures, notamment les municipales de l’an prochain, où nous espérons que beaucoup de communes verront des collectifs citoyens se mobiliser pour proposer des solutions adaptées aux besoins réels du plus grand nombre et des plus modestes.

Et nous mettrons tout en œuvre pour que la Relève Citoyenne puisse les accompagner le mieux possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *